Québec, le 23 avril 2015

À l’attention des membres du Jeune Barreau de Québec

Chers/Chères membres,

Dans le cadre de la présente campagne électorale pour les deux postes d’administrateurs (2 ans) du Barreau du Québec, le Jeune Barreau de Québec a soumis trois questions aux candidats déclarés.

Les candidats déclarés pour l’élection aux deux postes d’administrateurs (2 ans) du Barreau du Québec (Section de Québec) sont :

  • Me Claude Gélinas;
  • Me Claudia P. Prémont;
  • Me Nathalie Vaillant.

Les trois questions posées aux candidats sont les suivantes :

  1. Pour quelles raisons les avocats de Québec, Beauce et Montmagny devraient vous élire comme administrateur du Barreau du Québec?
  2. Quels projets souhaitez-vous accomplir au cours de votre mandat d’administrateur ?
  3. Quels sont vos objectifs particuliers pour la région de Québec ?

Les candidats nous ont fait parvenir leurs réponses au début de la présente semaine. Ainsi, nous vous soumettons leurs réponses afin d’accroître votre participation lors des prochaines élections au conseil du Barreau du Québec. Veuillez noter que les réponses des candidats apparaissent en ordre alphabétique en fonction de leur nom de famille.

* * * * * * *

RÉPONSES DE ME CLAUDE GÉLINAS

Question 1 : Pour quelles raisons les avocats de Québec, Beauce et Montmagny devraient vous élire comme administrateur du Barreau du Québec ?

« Une solide expérience professionnelle et administrative en tant que juriste de l’État et cadre juridique au MJQ et à la SAAQ pendant plus de 30 ans ;

Connaissance à fond des meilleures pratiques de gouvernance d’un conseil d’administration et de ses comités ayant acquis la formation d’administrateur de sociétés certifié en 2007 et l’expérience « terrain » de l’implantation des nouvelles règles de gouvernance des sociétés d’État à la SAAQ de 2007 à 2011 ; 

 Dans le respect de la mission du Barreau du Québec, être en mesure de travailler en équipe pour assurer une transition ordonnée de ses nouvelles règles de gouvernance. »

Question 2 : Quels projets souhaitez-vous accomplir au cours de votre mandat d’administrateur ?

« Par souci de transparence et de justice, diminuer le plus tôt possible la cotisation annuelle des membres du Barreau en leur retournant les surplus budgétaires de la présente année financière et réévaluer la couverture de l’assurance responsabilité à la baisse. Le droit de choisir l’étendue de sa couverture dansune grille préétablie devrait être reconnu ;

 Les personnes ayant 10 ans ou moins de pratique représentent 35% des membres. Elles méritent une plus grande reconnaissance du Barreau du Québec. La représentation des jeunes avocats et avocates doit être assurée dans tous les comités du Barreau afin que leurs préoccupations soient connues et évaluées au mérite en temps utile ;

  J’entends militer en ce sens et mettre l’accent sur la relève de notre profession dans une perspective d’avenir et de changements qui collent à leur réalité et à l’évolution des technologies de l’information. C’est une question de vision et de lucidité. »

Question 3 : Quels sont vos objectifs particuliers pour la région de Québec ?

« Par respect,  assurer la représentativité des membres du Barreau de la section de Québec, en particulier les jeunes, et être à leur écoute, enutilisant les technologies de l’Information, tels que Facebook, Twitter, site  internet, etc., pour favoriser un dialogue continu et direct entre nous et développer une véritable relation d’échanges d’informations (i.e. sondages,questionnaires, etc)

Parsouci des bonnes pratiques de gestion, recourir de plus en plus à des formations en ligne organisées par le Barreau et offerts aux membres à des coûts beaucoup plus bas, comme c’est le cas pour le nouveau code de déontologie. »

* * * * * * *

RÉPONSES DE ME CLAUDIA P. PRÉMONT

Question 1 : Pour quelles raisons les avocats de Québec, Beauce et Montmagny devraient vous élire comme administrateur du Barreau du Québec ?

« Depuis le début de ma pratique en 1990, je me suis impliquée dans notre Ordre professionnel, tant au niveau du Barreau de Québec que du Barreau du Québec. J’ai siégé sur plusieurs comités et ai présidé 3 d’entre eux.

J’ai été bâtonnière en 2007, après 6 ans au Conseil du Barreau de Québec et ai siégé plusieurs années au Conseil général du Barreau du Québec. Je crois avoir acquis une solide expertise des rouages de notre Barreau.

Cette expérience et mon parcours professionnel me donnent la conviction que je possède les qualités requises pour assurer une administration responsable respectant l’équilibre nécessaire entre la mission du Barreau et l’intérêt des membres de Québec. »

Question 2 : Quels projets souhaitez-vous accomplir au cours de votre mandat d’administrateur ?

« Le questionnement sur la cotisation professionnelle et la couverture de l’assurance responsabilitéest prioritaire. Cette réflexion est pertinente et hautement importante pour le bien de tous les avocats.

Les finances du Barreau doivent recevoir toute l’attention requise. Nous devons nous assurer que le budget sert à la réalisation de notre mission.

En second, lieu, j’ai la conviction qu’un Barreau faisant une place de choix aux jeunes avocats et permettant à chacun d’y trouver sa place peuimporte son sexe, son âge, sa race, son domaine ou son milieu de pratique, est nécessairement un Barreau sain.

Mon parcours professionnel et mes implications ont toujours dénoté mes préoccupations à ce niveau.

Particulièrement, il est important d’encadrer les jeunes avocats afin de s’assurer qu’ils ne quitteront pas la profession. Il faut être à leur écoutepour s’assurer d’une évolution effective de notre Barreau. »

Question 3 : Quels sont vos objectifs particuliers pour la région de Québec ?

« J’entends être une fidèle porte-parole des préoccupations de mes collègues de Québec, Beauce et Montmagny. 

Pour ce faire, j’entends développer une communication fluide et efficace avec les membres du Conseil, communication d’autant plus importante vu la nouvelle structure. Je tiens également à être accessible à tous les membres de la section qui voudront soumettre des commentaires ou mettre de l’avant desprojets novateurs.

Je crois avoir l’expérience, la crédibilité et la neutralité nécessaires pour assurer que notre section ait voie au chapitre dans toutes les prises de décisions. Je vous remercie decette tribune. »

* * * * * * *

RÉPONSES DE ME NATHALIE VAILLANT

Question 1 : Pour quelles raisons les avocats de Québec, Beauce et Montmagny devraient vous élire comme administrateur du Barreau du Québec ?

« On me décrit comme une personne ayant un « leadership pour dire les choses et faire avancer les dossiers ». Pour y arriver, j’ai à cœur d’impliquer dans la réflexion l’avenir de la profession, les moins de 10 ans.  Je crois effectivement en la place des jeunes. La preuve en est que le Barreau de Québec, sous ma gouverne et celle du président du Jeune Barreau, a été la première section à revendiquer une place aux jeunes sur le nouveau conseil d’administration du Barreau du Québec et au Conseil des sections.  Ma participation aux célébrations du Centenaire du jeune Barreau se voulait également une reconnaissance du dynamisme et de la fierté des jeunes à appartenir àl’Ordre. »

Question 2 : Quels projets souhaitez-vous accomplir au cours de votre mandatd’administrateur ?

« Ma première action sera, dans le cadre de la restructuration du Barreau du Québec,de permettre aux jeunes de siéger sur les comités statutaires et consultatifs. Ces comités étant essentiels à la bonne marche du Barreau, ils doivent pouvoir bénéficier de l’apport des jeunes. C’est par le choc des idées et des générations que le Barreau du Québec ira plus loin dans sa mission première. »

Question 3 : Quels sont vos objectifs particuliers pour la région de Québec ?

« A titre de membre du conseil d’administration du Barreau du Québec, je ne serai jamais un substitut au bâtonnier de Québec. Ce dernier est légalement élu pour représenter les membres de la section. Je me propose de travailler de concert avec lui afin de bénéficier de son expertise et de celle de la section de Québec.  J’inviterai mes collègues élus de la section de Québec au conseil d’administration à participer à ces rencontres.  Nous travaillerons de concert au développement de la profession, à la qualité des services professionnels des membres. »