Dans le contexte des élections qui se tiendront la semaine prochaine pour le poste de Bâtonnier du Barreau de Québec, le JBQ a soumis certaines questions d’intérêt pour ses membres aux candidats, à savoir :

– Dans le contexte de la mission que s’est fixée le Jeune Barreau de Québec de veiller à la santé mentale de ses membres, de quelle manière proposez-vous de veiller à votre tour à celle-ci et plus précisément, quelles initiatives ou projets proposez-vous de mettre de l’avant à ce sujet dans le cadre de votre mandat ? ;

– La protection de l’environnement faisant couler beaucoup d’encre ces jours-ci et nos membres étant de plus en plus soucieux de celle-ci dans leurs choix et leurs actions au quotidien, quel rôle pensez-vous que le Barreau de Québec devrait jouer en la matière et quelles initiatives proposez-vous concrètement en ce sens?

– Considérant par exemple l’abolition des cérémonies d’assermentation collective, quelles mesures proposez-vous de mettre en place afin de faciliter et de favoriser au maximum l’intégration des nouveaux membres au Barreau de Québec dès leur arrivée dans la profession?

– Plusieurs nouveaux assermentés éprouvent de la difficulté à se trouver un emploi. De même, plusieurs avocats de formation, notamment en début de pratique, acceptent d’occuper des postes dont les fonctions reposent sur leur formation juridique, sans pour autant que le titre d’avocat ne leur soit reconnu par l’organisation pour laquelle ils travaillent. Dans ce contexte, que proposez-vous pour favoriser l’accès concret à la profession aux nouveaux assermentés des sections de Québec, Beauce et Montmagny?

– De manière plus générale, comment entrevoyez-vous collaborer avec le Jeune Barreau de Québec pour la prochaine année si vous êtes élu(e) à titre de Bâtonnier(e)?

Les candidats, Me Sandra Armanda et Me Louis Riverin, ont accepté de se prêter à l’exercice d’y répondre, dans le but de vous éclairer quant à leurs orientations respectives.

Vous pouvez prendre connaissance de leur réponse ici : Me Sandra Armanda, Me Louis Riverin.

Bonne lecture!

Le Comité des affaires publiques du JBQ